Catégories
blog culture et histoire photo Ressources photo

Outils et méthodes de prise de vues.

Si la technique n’est pas le plus important pour l’obtention d’une bonne image, il n’en reste pas moins que l’erreur technique est le plus court chemin vers une mauvaise image! Du studio à l’imagerie aérienne, petit tour d’horizon de nos outils… et des méthodes qui vont avec.

Un appareil photo est un enregistreur avant tout. Il enregistre plus ou moins bien, avec plus ou moins de finesse et de fidélité, mais il ne fait qu’enregistrer bêtement. Si nous investissons autant sur des matériels de haute qualité, ce n’est pas dans l’espoirs qu’ils feront de bonnes photos, mais dans celui que l’image composée, éclairée, dirigée sera fidèlement enregistrée. Le technique influence les possibilités qui sont offertes à ceux qui s’en servent; mais le plus vaste des nouveaux horizons ainsi ouverts n’est rien tant que personne ne part l’explorer.

Lumière
Pas de bonne image sans bonne lumière! A part pour les paysages (et encore, ça m’est arrivé d’éclairer un rocher ou un arbre!) mes flashes et leurs accessoires (pieds, boites à lumière, réflecteurs, gélatines colorées, etc…) sont souvent essentiels dans la réussite d’une image. Dans la grosse valise qui m’accompagne un peu partout, on trouve des flashe autonomes, de petits flashes cobra, et toute une foule d’accessoires ( boites à lumières, snoots, nids d’abeille, gélatines, pinces, supports etc)

En l’air…
C’est avec un DJI Phantom 4 Pro Plus que je travaille actuellement. Maniable et rapide à mettre en oeuvre, ce sont des machines qui produisent des images de haute qualité, tant en résolution (20Mp) qu’en plage dynamique, et avec une stabilité remarquable pour la vidéo. Pour nous le drone est un appareil photo parmi les aurtres; aucun surcoût n’est donc lié à son usage;

Boitiers & objectifs
Mon outil de tous les jours est un Canon EOS 5DS. 50Mp, 14 bits une vraie machine de rêve!
Comme ce genre de jouet ne sert à rien sans les objectifs à la hauteur, j’utilise aussi des focales variables de haute volées (série L) et plusieurs focales fixes, notamment pour des usages spécifiques (comme par exemple les objectifs à bascule et décentrement)

Post-production
Une fois les images enregistrées, reste à les traiter! Le travail de sélection, tri, annotation ajustement (couleurs, contrastes…) et diffusion est une part essentielle de notre travail. Nous travaillons pour cela avec des écrans professionnels, dûment caractérisés (“calibrés” si vous préférez). Enfin nos images sont archivées et sauvegardées en au moins deux exemplaires (sur des terra-octets de disques durs, hors ligne pour réduire notre empreinte carbone).